La cité des humanités

La création de ce carnet de recherche s’inscrit dans le cadre d’une expérimentation menée pour le cabinet de Thierry Mandon, Secrétaire d’Etat en charge de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.

Le développement de l’interface entre la recherche fondamentale et l’innovation est un enjeu clé des politiques publiques d’innovation depuis 15 ans.  Conformément à la principale recommandation d’ un rapport récent  issu d’une série d’entretiens réalisés par Suzanne Berger,  cette expérimentation participe au renforcement des interactions entre la recherche académique et les citoyens, à la promotion des sciences participatives et à l’amplification des transferts de connaissances issues des sciences humaines et sociales.

 « La prochaine étape de la politique de renforcement des relations entre la recherche et [les autres sphères de la société] devra délibérément fixer un programme d’expérimentation. Les expériences devront avant tout se concentrer sur le renforcement des interactions entre les universités, les organismes de recherche publique, et [les  autres sphères de la société] ».
Suzanne Berger, Reforms in the french industrial ecosystem (2016),  p22

Le développement d’une communauté ouverte dédiée à multiplier les interactions entre la recherche en sciences humaines et sociales et les autres sphères de la société est-il pertinent ? Un tiers lieu/réseau de tiers lieux qui ancrerait/ cette communauté dans un espace devrait-il voir le jour ?

Depuis plusieurs semaines, et pour les 4 prochains mois, j’amorce  le développement d’une communauté ouverte de chercheurs, d’étudiants en SHS, et d’acteurs issus de différents milieux (économie sociale et solidaire, décideurs politiques, entreprises, groupes citoyens, arts et médias) volontaires pour contribuer à des projets de valorisation des SHS.

L’objectif est de permettre aux chercheurs et étudiants en SHS qui le souhaitent de contribuer plus aux débats de société, à la construction des politiques publiques, à l’économie et à la vie citoyenne  tout en poursuivant leurs activités de recherche dans les meilleures conditions.

Cette démarche ouverte et collaborative est une preuve de concept qui pourrait justifier le besoin de concevoir une nouvelle forme de tiers lieu dédié à la valorisation des SHS.

Ce carnet héberge notamment des explications sur la démarche entamée, les comptes rendus des événements organisés. Il recueille également des témoignages  de chercheurs,  d’étudiants en sciences humaines et sociales et d’autres personnalités  sur leur vision de la valorisation des connaissances issues des sciences humaines et sociales.

Pour rejoindre la communauté et rester informé des événements à venir, une solution simple : s’inscrire sur le meetup « La cité des humanités » : http://www.meetup.com/fr-FR/La-cite-des-humanites-Paris/

 

Comment permettre à un chercheur en sciences humaines et sociales de valoriser ses recherches tout en poursuivant ses travaux dans les meilleures conditions ?